Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
grandes voies P.Mussatto

Aiguille d'Arves face nord ouest de la tête de chat

9 Juillet 2015 , Rédigé par mussattopo

Aiguille d'Arves face nord ouest de la tête de chat

Histoire d'O

300m , 7a max , 6b+ obl , E2, II

PMussatto

D.Pivot

T Sardeing

B. Vodruz du bas en 2014 et 2015

ouverture de L1 L4 ,L5 en solo

Acte 1: que d'o !

Oui ! où que la main se porte, quoiqu'elle tienne , ce ne sont qu'o , qu'o qu'O, plus ou moins gros , plus ou moins petits. Vous l'aurez deviné, des trous , des trous , des trous, partout de jolis trous , larges , ronds , profonds , pour deux , trois ou quatre doigts. "Concerto en trous majeurs " : cela aurait pu être son nom , s'il n'y avait eu cette épisode ; cette anecdote, cette autre histoire d'eau.

Acte2 : que d'eau !

Ne vous attendez pas à un sulfureux drame . Non rien de bien grave. C'était le second jour d'ouverture, J'avais ouvert la première longueur en solo et Denis me rejoins pour continuer, Nous voici à R2 après une courte traversée.

J'attaque L3 , très raide longueur qui remonte un pilier , il fait grand beau mais nous sommes encore à l'ombre. Très haut dans la paroi une résurgence envoie de grosses gouttes qui arrosent le pilier. L'ouverture sur ce rocher trempé n'est guère un problème, armé de mitaines , grimpant sur des bassines pleines d'eau, je me fait malgré tout plaisir. R3 : Denis me rejoint. Nous ne quittons pas la doudoune. Le soleil pointe enfin son nez. Son effet est immédiat. Garantissant une chaleur bien venue mais créant un phénomène imprévu à la conséquence catastrophique. Sous l'effet de ses rayons ardents , la neige encore présente sur la terrasse sommitale fond et la résurgence se transforme alors en une douche dont le jet nous vient droit dessus. Je pars vite ouvrir au-dessus. Plus à droite le pilier est sec, Vite , je grimpe vite pour tenter d'échapper à l'arrosage, je suis trempé mais dans l'action je tiens le coup , Denis lui , n'en peut plus , la douche s'est transformée en cascade et ne bougeant pas, il est gelé ! Nous devons redescendre , transis, trempés jusqu'aux O , malgré ce grand soleil .

Je reviendrais plus tard dans l'été , malheureusement sans Denis ( mais avec sa bénédiction ) , finir cette voie avec Thierry et Bénédicte.

Petite conseil: pour vérifier qu'il ne reste plus de neige sur la terrasse sommitale , regardez la webcam panoramique de St-Sorlin d'Arves !

Descriptif:

Très belle voie d'ambiance. Incroyable pour plusieurs raisons: Le cadre est féérique: on passe d'un alpage accueillant à une partie purement minérale. La très raide face Nord ouest de la tête de chat, ( la plus à gauche ) est marquée par un pilier légèrement oblique et déversant. L'itinéraire passe là. L'ambiance est démente!

L'autre raison tient à son rocher et son escalade très originale . Il n'y a ici que des trous. 300 m de trous , et des bons ! du coup l'escalade bien que très engagée déroule pourvu que l'on soit au niveau de la voie ( vous êtes avertis ) .

Difficile de trouver d'itinéraires semblables en Europe, j'ai beau chercher ( dites -moi si je me trompe car je ne connais pas tout ) mais à part à la Marmolada ( dans ses parties les plus raides) je ne connais pas de grandes voies de 300m où on ne grimpe que sur des trous. Voilà c'est dit !

Maintenant , il m'est difficile de croire que les amateurs de grandes voies vont se ruer dessus pour les raisons suivantes: Nous sommes ici dans un milieu de montagne d'altitude austère, qu'il ne faut aborder que par temps très stable et très chaud. Deuxième raison: malgré les difficultés raisonnables, l'escalade est engagée ( on peut prendre quelques friends petits et moyens si on veut compléter ) , Troisième raison : vu son orientation il n'est pas nécessaire de partir tôt , le soleil venant vers 13h en été . La cordée doit donc être rapide pour sortir.

La descente se fait en rappel dans la voie . Moulinette sur le dernier relais ( 20m) puis des rappels qui nécessitent de reclipper souvent des points . On peut sauter R4 ( rappel de 50m ). Dernier rappel à partir de R2 ( 50m ).

A faire absolument donc !

L1: 6b+ 50m qui met dans le ton. C'est peut-être la longueur la plus engagée . A froid, malgré les bons trous elle peut secouer un peu ( on peut se protéger plus avec des friends petits et moyens ).

L2 : 5c 20 m ( 2 points ) courte traversée à droite sur de gros trous ( un friends à la fin peut être utile)

L3: 6c 35m très raide et très belle longueur, un passage splendide qu départ pour remonter un pilier aérien puis un mur à l'escalade riche de surprises!

L4: 6c+ 35m une des plus belles longueurs. On rejoint le fil du pilier le rocher est très pur , que des trous . Le crux au milieu est bien protégé , la fin est finaude.

L5: 6b 25 m belle longueur , le rocher prend des teintes ocres. Bon relais

L6: 6c+( 7a?) 45m c'est la plus dure, et la plus soutenue , le rocher est très compact, on traverse à droite vers le pilier; Une succession de passages délicats où l'on doit souvent louvoyer !

L7: 6b+ 30m petit passage au départ puis une longue section sur le fil suivi d'un court passage raide dans du rocher noir. On rejoint le relais en traversant léger à gauche sur du rocher moyen.

L8: 6b+ 40m longueur peu raide mais délicate à négocier (quelques passages engagés dans le haut) mais sans pièges.

L9: 6b+ 25m On finit par un passage surplombant athlétique non pas en fissure comme on l'imagine mais comme je vous l'ai déjà dit sur des trous ! mousqueton à vis en place pour moulinette rapide.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Florent BAGHIONI 13/03/2016 15:03

Je suis monte voir cette roche etrange veine atipique apparement plutot endemique! des cristaux et numulites a foison!! En tout cas bravo pour une telle ouverture il falait y croire....jespere aller tester un jour cette ligne javoue que ces aiguilles darves m'insypirent...